terça-feira, 15 de março de 2011

Carta a uma família franco-japonesa

(c)Hokusai -"La grande vague de Kanagawa"

"Je viens de voir (...) les moments tragiques que traverse le Japon. C’est vraiment difficile à croire la destruction provoquée par ce tsunami, les scènes dantesques de maisons, bateaux, trains, avions, traînées par les eaux comme de simples jouets d’enfant !

Moi et ma femme nous avons été (et sommes encore) choqués par les images et les numéros de victimes mortelles qui s’annoncent pour cette tragédie. Car c’est vraiment une tragédie, une catastrophe, et encore, comme tu dis, « la menace nucléaire n’arrange rien ! »

Bouleversée, ma femme a commenté aujourd’hui même : « Et puis, les Japonais, ils ne méritent pas ce coup parce qu’ils ont travaillé énormément pour construire leur pays, ils sont parmi les gens qui travaillent le plus sur Terre ! ». Évidemment, personne ne mérite pas une disgrâce pareille mais je la comprends, il y a du vrai dans ce qu’elle dit. Et les images de satellite avant et après la catastrophe sont suffisantes à le prouver. (...)

Nous voulons vous témoigner notre solidarité, tout en espérant que ta famille au Japon n’ait éprouvé que le tremblement de terre, sans trop de dommage. (...)

Toi, qui m’avais récemment parlé de ton envie d’aller au Japon, tu étais loin de deviner une catastrophe comme celle-ci !... Si la Nature est belle, elle est parfois terrible.

Mais, si l’on connait ce peuple, les Japonais surpasseront la peine et remettront leur pays en état. Et bien d’autres participeront sans doute à cet effort.

Tiens, je viens de lever le regard et d’apercevoir le dessin d’Hokusai « La grande vague de Kanagawa », que j’ai là au mur devant moi ; et je me dis : « Quel beau dessin !! Voilà comment l’artiste a transformé des moments de terrible angoisse en quelque chose éternelle et très belle ! »"

Luís Diferr

Sem comentários:

Enviar um comentário